Clochers de France : informations

A la date de la dernière mise à jour, nous étions 413 à avoir participé à l'enrichissement de ce site

Église Sainte Marie-Madeleine
du Châtelet-en-Brie
(Seine-et-Marne)

Mise à jour 2007 / 07

Le coin des contributeurs du 4 juin 2007

Cette page est dédiée aux contributeurs de ce site. Elle est destinée, le cas échéant, à leur fournir des informations sur la vie du site, évitant ainsi une profusion de messages qui encombrent les boîtes aux lettres. La parution de nouvelles informations est signalée pendant les quelques jours qui suivent par la présence de " >>> " (nombre en fonction de l'importance) à la suite de " Le coin des contributeurs " sur la page d'accueil " Clochers de France ".

Aide-mémoire du contributeur
Liste des ajouts différés

État d'avancement de la revue du site
Ordonnancement des futures mises à jour

Si vous n'êtes pas venu sur le site depuis plusieurs mois et que vous souhaitez envoyer à nouveau des photos, n'hésitez pas à consulter dans l'historique le dernier Coin des contributeurs du 13 septembre 2006, il rassemble des informations importantes.

Avant tout envoi, consultez les feux tricolores sur la page d'accueil, sous le logo du site, à droite de la date de dernière mise à jour d'en-cours. Pour leur fonctionnement, reportez-vous au Coin des contributeurs du 14 juin 2006.

Voici la septième mise à jour de 2007, consacrée au solde des envois de juin 2006. Elle concerne :
Tyto Alba, Patrick Chevallier, Jean-Claude Dolivet, Jean-Marc Dubrana, Robert Ducroux, Roger Ducroux, Michel Frecon, Jacques Garby, Jean Mamez, Michel Plateaux, René Platret, Paul Sourd et Hervé Thomas pour les plus anciennes de leurs photos en attente...
Jacquy Dorge et Florence Sciardis dans le cadre de la démarche d'encouragement (de non découragement ! ) des nouveaux(elles) venu(e)s face aux délais.

Ces derniers temps ont été marqués par la parution dans Le Figaro d'un article de Sophie de Ravinel qui présentait fort maladroitement dans ma bouche une phrase qui, lue au premier degré, apparaît comme une sorte d'approbation de ces méthodes qu'en fait une lecture plus pointue révèle bien comme une dénonciation outrée. Qui plus est, un amalgame a été fait entre un rapport du Sénat indiquant pour 2800 édifices de toutes catégories des problèmes certains de financement, notamment par les petites communes, et la démolition décidée par son maire de l'église de Gesté dont il avait été question sur le forum. Et du coup, c'est presque devenu " 2800 églises rurales vont être démolies ". Et l'information a dépassé les frontières puisque j'ai aussi été approché par un journaliste du Daily Telegraph que j'ai réussi à convaincre de l'inutilité de nous citer sur ce type de sujet " foireux ". Deux autres journaux français, le Dauphiné Libéré et l'Écho de l'Ouest me demandaient, au lendemain de la parution de l'article du Figaro, si nous connaissions des églises dans ce cas dans leur région : c'est dire qu'elles ne courent pas les rues... Toutefois, une association soutenue par de hautes personnalités vient de se créer, avec son site, pour recenser les édifices religieux risquant de se dégrader irréversiblement faute de moyens financiers. Ils ont pris contact téléphoniquement avec moi et il est possible que nous l'indiquions prochainement sur notre page d'accueil pour vous permettre à toutes et à tous, ainsi qu'à nos visiteurs, de signaler les édifices rencontrés courant a priori ce risque de danger. En tout cas, notre site, vous le constatez, commence à avoir vraiment pignon sur rue.

Comme preuve supplémentaire le fait que nous avons loupé de peu qu'une de nos photos fît la couverture d'un prochain "Prions en église", coiffée au poteau par une autre plus animée avec présences humaines. Le fait que les chercheurs de "visuels" recherchent leur bonheur sur notre site me semble plutôt flatteur. Rassurez-vous, s'agissant d'une utilisation à des fins commerciales, les contributeurs concernés sont seuls à pouvoir donner leur accord : c'est déjà arrivé pour une publication des éditions Desclée de Brouwer.

Bon courage à toutes et à tous.

Pour réagir ou demander la parution d'une information sur cette page, saisissez et ne vous privez pas !